abonnement newsletter

Détente et relaxation dans la Drôme : Edith Gohier 

Les categories de sophronisation 

La sophrologie comprend de nombreuses méthodes d'origine diverse qui se distribue en deux catégories :

  • Les méthodes passives

Elles sont dites passives parce qu'elles s'effectuent en position allongée, demandent une écoute attentive des suggestions du sophro-relaxologue, une réceptivité tant mentale que physique.

  • Les méthodes actives

Elles sont dites dynamiques car elles introduisent la pratique active de mouvements. Elles s'effectuent en position assise ou debout. Elles requièrent une vive attention et une reproduction fidèle des consignes données.

 

La sophronisation simple 

     La sophronisation simple se compose de la relaxation physique et mentale.

1) Lors de la relaxation physique, le sujet se place en position allongée surtout dans les premiers temps, puis il pratique des exercices respiratoires, les yeux fermés afin de se concentrer sur les suggestions du relaxologue.

La relaxation va alors être progressive et s'attacher à toutes les parties du corps.

Ex. : «Fixer votre attention sur votre visage, visualisez bien mentalement et relâchez tous les petits muscles de votre visage. Faites de même pour les muscles de votre front, de vos paupières, de vos joues etc... Apprenez le relâchement obtenu et observez les sensations personnelles qui s'en dégagent ... »

Le fait de se concentrer aussi précisément sur une partie de son corps repousse toutes pensées ou toutes images parasites.

On constate dans ce premier type de relâchement:

  • le déplissement du front
  • la peau des joues s'étale
  • l'ouverture de la bouche etc...

Puis il s'agit de faire relaxer les points d'appui du corps, toujours en faisant constater au sujet les différentes sensations provoquées par la relaxation musculaire.

Nous parlons ici, du cou, de la nuque et des épaules.

Appuyez-vous sans hésitation sur les suggestions s'attachant à détendre le dos : épaules, omoplates, colonne vertébrale, la région lombaire, et le bassin. Faites-lui prendre conscience des muscles qu'il relâche, du support sur lequel il repose et sur lequel il peut avoir les sensations de s'enfoncer. Rendez un dos tout mou, et tout souple et en décontractant les muscles de son dos, le sujet aura la sensation de décontracter les muscles de son thorax et sa poitrine.

Puis suggérez-lui de décontracter ses muscles abdominaux, son ventre.

Insistez bien sur la notion et la sensation du ventre qui s'assouplit. Puis le sujet fixe son attention sur le relâchement de ses bras et les sensations qu'il perçoit au niveau de ses mains, de ses avant-bras, de ses coudes, des bras et surtout le lâcher-prise des épaules.

Puis cette relaxation physique progressive, obtenue grâce au terpnos logos du sophrologue, va se conclure par la décontraction des jambes et des pieds. Le leitmotiv est que le sujet doit avant tout se laisser aller, être attentif aux suggestions, confiant, et réceptif aux sensations provoquées par le phénomène relaxation.

2) Démarche sur le plan mental

Arrivé à ce point de détente, le sujet est sensible pour continuer la démarche sur le plan mental.. Il aura à mettre son psychisme au repos, en se laissant descendre doucement au plus profond de lui-même, au bord même du sommeil. C'est comme s'il dirigeait ses globes oculaires vers le bas, regardant l'intérieur de son nez.

Il se promène, en fait, dans une zone tranquille, sombre et s'il poursuit sa descente, les bruits extérieurs s'estompent, les couleurs surgissent.

Il peut apprécier ainsi le calme de son intériorité.

Cette relaxation simple et naturelle favorise la récupération corporelle et mentale du sujet, sa dynamisation, sa lucidité.

3) La désophronisation

On termine toujours la séance par une désophronisation qui se déroule en quatre temps :

  1. Respirez profondément, consciemment. Amplifiez progressivement votre respiration afin de remonter doucement à la surface.
  2. Tout votre corps retrouve sa souplesse et sa mobilité... Au fur et à mesure que vos inspirations et vos expirations s'amplifient. Vos pieds, vos mains, votre visage etc. ont envie de bouger... Alors n'hésitez pas, effectuez des mouvements avec vos pieds, vos mains, votre visage...
  3. Tendez vos jambes, vos bras... étirez-vous. Faites cela avec plaisir comme si vous aviez passé une excellente nuit...
  4. Eveillez-vous... Ouvrez les yeux, à votre rythme et quand vous le désirerez ... »

La désophronisation est ensuite suivie d'un dialogue, ou le sujet expose son ressenti au sophro-relaxologue. C'est un entraînement de base que tout sujet doit s'appliquer à pratiquer environ pendant une semaine, quotidiennement, après les repas.

Le sujet passera ensuite, aux exercices qui se basent sur l'activation intra sophronique et qui se concrétisent par des exercices tirés de la méthode de Schultz. Lorsque le sujet aura accédé au niveau sophroliminal lors des premières séances, on introduira dans cet apprentissage progressif, semaine après semaine, la perception de :

  1. La pesanteur dans la nuque, le dos, les bras, les jambes.
  2. La chaleur qui parfois se manifeste par des picotements sur le dos de la main.
  3. Des battements cardiaques. Ici, le sophro-relaxologue insistera sur des suggestions de calme. Ex. : «votre cœur bat lentement» «votre cœur bat, calme et lent».
  4. Et la prise de conscience de son mode respiratoire.
  5. La chaleur dans la zone du plexus solaire au creux de l'estomac. Ceci afin de favoriser la circulation sanguine et une meilleure irrigation de l'estomac, du foie, des reins, des glandes surrénales, du pancréas etc. Les spasmes de l'intestin vont s'apaiser et le sujet prendra conscience de la chaleur rayonnant de son plexus solaire.
  6. De la fraîcheur sur son front.

Même si le sujet ne perçoit pas ces six sensations les unes après les autres, il peut toutefois acquérir une bonne détente physique et mentale.

Ces sensations sont ressenties de manière variable par le ou les sujets, mais souvent très rapidement les sujets perçoivent bien les sensations de poids (en particulier des membres) et de la chaleur.

Les résultats obtenus sont parfois étonnants, ils sont toujours probants. Et nombreux, sont les personnes qui sont ravies de constater :

  • Leur capacité de concentration
  • Leur faculté à se détendre eux-mêmes (parfois grâce à des auto-suggestions).
  • Les mille et une sensations qui les habitent
  • La capacité de se contempler de l'intérieur
  • La sérénité acquise (grâce déjà, seulement, à quelques séances de sophronisation simple).

Dans le cadre de mon accompagnement dans la relaxation, je vous propose de vous guider dans la sophronisation simple et passive au cours d’une séance individuelle de 30 mn.